Programme

Pour sa deuxième partie d'année 2008, l'équipe du Petithéâtre se réjouit de vous accueillir et, en attendant de vous rencontrer, vous souhaite une merveilleuse fin d'année, à laquelle elle espère contribuer.


un extrait du spectacle

théâtre
SPECTACLE ET TEXTE
EN CREATION


avec le soutien de ThéâtrePro Valais

25.- plein tarif
15.- tarif réduit

réservations
sélectionnez l'image
pour nous écrire
ou
appelez le 027 321 23 41


 

Le Livre des Tempêtes | le site de la Cie Gaspard | le flyer et l'affiche

texte : Yves Robert (première création de l'oeuvre)
mise en scène : Julien Barroche
jeu : Olivia Seigne, Christine Chalard-Mühlemann, Frédéric Mudry,
Daniel Wolf, Mathias Glayre
costumes : Janick Nardin et Caroline Cholet (Atelier Gare 7)
création lumières : José-Manuel Ruiz
scénographie : Jean-Claude Maret
peinture : Julie Maret
graphisme : Pauline Lugon (son site)
création bande son : Philippe Maeder
musique et coaching vocal : Gaëlle Graf
administration : Jean-Yves Zufferey

En Sibérie la guerre civile fait rage ; un enfant échappe à la mort ; il croise le regard d'une prostituée et se retrouve parmi les bagages de l'armée française. Commencent pour lui, les apprentissages, la langue et le travail ; commence un parcours qui le mène de Tientsin en Chine jusque sur les côtes de France, par une nuit de tempêtes, une nuit froide et terrible de l'automne 1941.

Et dans ces ténèbres, il y a du vent, des étoiles brisées, de la musique et des fantômes, de la mémoire, des âmes perdues, des lumières sombres et des restes de métal éclatants ; de l'or.

C'est la vie d'un homme avec ses bourrasques, ses joies, ses plaisirs, son courage, ses malheurs, ses effondrements et sa fin.

Soutenu par ThéâtrePro Valais, ce spectacle est le fruit de la collaboration d'un auteur, Yves Robert, et d'une compagnie, la Compagnie Gaspard. Ce spectacle est en création au Petithéâtre et jouera également en tournée au Kulturtäter à Bienne, à l'Echandole à Yverdon et au CCN le Pommier.

Du 11 au 28 septembre 08 | je 19h, ve - sa 20h30, di 17h



la bande-annonce


avec le soutien de ThéâtrePro Valais

30.- plein tarif
20.- tarif réduit


réservations
sélectionnez l'image
pour nous écrire
ou
appelez le 027 321 23 41

 

Le grand Retour de Boris S. | le site de la Cie Marin | photos | dossier de presse
texte : Serge Kribus
mise en scène : François Marin
jeu : Jacques Michel et Marc Mayoraz
scénographie : Elissa Bier
lumières : William Lambert
costumes : Scilla Ilardo
environnement sonore : Jérôme Ingravallo
administration : Gwénaëlle Lelièvre


Avec humour et tendresse, cette pièce traite du double thème de la filiation et de l'identité juive.

Boris Spielman, vieux comédien, débarque à l’improviste chez son fils où il veut s’installer pour répéter le rôle-titre du Roi Lear de Shakespeare pour lequel il vient d’être engagé.
Son fils Henri est un peu perdu, il vient de perdre son travail et sa femme l'a quitté.

Les deux hommes, juifs, s’aiment et n’ont pourtant jamais su se parler. Le temps d’une nuit, ils vont partir à la rencontre l’un de l’autre...

Le texte a fait mouche lors de sa création en 2000, considérée alors par le critique du journal Le Monde comme "l'une des heures marquantes de [notre] vie"...

Créé au Crochetan à Monthey les 9, 10 et 11 octobre, ce spectacle se jouera également au Théâtre Palace de Bienne, au Pulloff à Lausanne et à l'Alambic à Martigny (20-21 novembre 08).

Le dimanche 19 octobre, le spectacle sera suivi d'une rencontre-débat avec les auteurs Jérôme Meizoz et Olivier Taramarcaz, autour de la relation père-fils.


Les 16, 17, 18, 19, 23, 24 et 25 octobre 08 | je 19h, ve - sa 20h30, di 17h



chanson française

SPECTACLE
EN CREATION



25.- plein tarif
15.- tarif réduit


réservations
sélectionnez l'image
pour nous écrire
ou
appelez le 027 321 23 41
 

On se dit tout ? | le site de l'Heure Orange | photos de répétition

textes et voix : Isabelle Stutzmann et Rosanne Délez
composition et clavier : André Vouilloz
composition et basse :
Maurice Migliaccio
percussions : Donato Villani
saxophones : Fabien Girard
mise en scène : Christine Stutzmann


Après Chansons Câlines et Coquines, l’Heure Orange revient avec On se dit tout ?

Chansons Câlines et Coquines déshabillait le corps et soulevait le voile de quelque pudeur ou tabou. Dans On se dit tout ? c’est un bout d’âme que les artistes mettent à nu. Les textes écrits par les chanteuses se veulent plus personnels, plus intimes.

Ils expriment ces drôles de choses qui font la vie, ces moments importants ou anodins, ce cruellement vrai qui en devient cruellement amusant.

Les musiques composées par le bassiste et le pianiste habillent les textes d’un regard masculin qui souligne ou chahute le propos.

Ce spectacle parle de la vie tout simplement, de vous, de nous, de ce qu’on veut bien se dire et de ce que vous entendrez entre les notes.

Toujours habitée par son bonheur de la vie, l’Heure Orange explore de nouveaux sentiers avec tendresse et humour.


Du 5 au 16 novembre 08 | me - je 19h, ve - sa 20h30, di 17h

les représentations du jeudi 13, du samedi 15 et du dimanche 16 sont complètes !



la bande-annonce


SPECTACLE
EN CRÉATION

interview sur Rhône FM
par Sandrine Rovere


25.- plein tarif
15.- tarif réduit


réservations
sélectionnez l'image
pour nous écrire
ou
appelez le 027 321 23 41
 

La Prose du Transsibérien : bourlinguer avec Cendrars | le site de la Lune Verte
dossier de présentation (pdf) | photos de répétitions | vidéo et reportage

narrateur : Jean-René Dubulluit
violon : Philippe Koller
violoncelle : Christophe Daverio
percussions : Raphaël Pitteloud
scénographie : Eléonore Dubulluit
décor et lumières : Michaël Abbet
installation : José-Manuel Ruiz


Blaise Cendrars célébra avec une rare authenticité, et une langue qui lui ressemble en tout points - c'est à dire une langue audacieuse et novatrice - le monde moderne naissant, avec ses machines à n'en plus finir, ses gares qu'il compare à des cathédrales et tous les visages anxieux ou étranges qu'il croise au cours d'un siècle qui découvrait la vitesse et les grands espaces, dans un tumulte de révolution et de guerre : 1914, la Grande Guerre dans laquelle il se jette corps et âme.

Blaise Cendrars, homme d'écriture, n'hésite pas à laisser des plumes derrière lui...

Le Kremlin était comme un immense gâteau tartare croustillé d'or,
Avec les grandes amandes des cathédrales, toutes blanches
Et l'or mielleux des cloches...
Un vieux moine me lisait la légende de Novgorode
J'avais soif
Et je déchiffrais des caractères cunéiformes
Puis, tout à coup, les pigeons du Saint-Esprit s'envolaient sur la place
Et mes mains s'envolaient aussi avec des bruissements d'albatros
Et ceci, c'était les dernières réminiscences
Du dernier jour
Du tout dernier voyage
Et de la mer.

 

Du 4 au 14 décembre 2008 :

Jeudi 4 à 19h (la représentation sera suivie d'un buffet)
Vendredi 5 à 20h30
Dimanche 7 à17h

Vendredi12 à 20h30
Samedi 13 à 20h30
Dimanche 14 à 17h




musique


25.- plein tarif
15.- tarif réduit


réservations
sélectionnez l'image
pour nous écrire
ou
appelez le 027 321 23 41
 

Les Mots c'est Rien | le site de Christoph Koenig | photos | dossier de présentation

piano, chant et composition : Christoph Koenig
percussions : Jean Rochat
mixage et projection vidéo en direct : Yannick Jacquet (VJ Legoman)
réalisation technique : Antoine Etter

Les mots c'est rien, un spectacle musical autour de poèmes du XIXe et du XXe siècle, de Baudelaire à Michaux. Au piano, Christoph Koenig chante et dialogue avec les improvisations du percussionniste Jean Rochat, dans un décor qui devient lui aussi, au fil du spectacle, instrument de musique.

Le piano et les percussions traditionnelles partagent la scène avec un instrumentarium singulier et déroutant, construit à partir de matériaux de récupération et d’objets détournés de leur fonction. Un jeu de projections et de mixages vidéo réalisé en direct par Yannick Jacquet (aka VJ Legoman : son site) ajoute une dimension supplémentaire au spectacle. En utilisant comme support de projection les instruments eux-mêmes, il crée des espaces scéniques propices au foisonnement poétique.

Un voyage musical et poétique ébouriffant, un spectacle à la croisée du mot, du son et de l'image, lorsque le poème tombé de la page est pris en embuscade.

Vendredi 19 et samedi 20 décembre 08 | 20h30


Pour découvrir la suite de la programmation (janvier-juin 2009), cliquez ici !


 
   
© 2005 Petithéâtre
peinture|myriam machi © michaël abbet|photo