spectacle précédent spectacle suivant

Impact & Dr Incubis
par la Compagnie Pied de Biche (CH)

LES 3, 4 ET 5 OCTOBRE 2013 | jeudi à 19h, vendredi à 20h30 et samedi à 19h

Distribution

mise en scène : Frédéric Ozier
texte : Nicolas Yazgi
avec Julier Burnier et Frédéric Ozier
scénographie : Anna Jones et Partick Burnier
lumière : Nicolas Mayoraz
costumes : Tania D'Ambroglio
maquillage et effets spéciaux : Laura Ozier
production : Compagnie Pied-de-Biche
coproduction : Théâtre 2.21

Le spectacle

IMPACT
Un couple au delà de la crise de nerf, un flingue, de la vaisselle, du sang et de la chair ou le conte d'un quotidien arrivé à implosion voyant deux personnages aux abois déployer des énergies titanesques à la gueule de leurs destins scellés.

Impact
est une complainte musclée sur la difficulté d'être à deux : une guerre pour acquérir la paix intérieure à n'importe quel prix. Si ce prix est le meurtre, alors il faudra tuer. Mais entre l'intention et le passage à l'acte, toute la magie du théâtre peut s'engouffrer pour sublimer les pulsions les plus sombres... L'espace d'un instant.

«Nous pensons qu'il faut retrouver l'intimité d'une salle de théâtre et la co-présence physique entre acteurs et spectateurs pour retrouver le grand frisson.» Cie pied de biche

DR INCUBIS
Un savant étrange, malsain et adepte de comptines, joue avec des poupées orphelines. Une employée des services publics arrive dans son antre et se fait prendre irrémédiablement dans sa toile. Paralysée par un poison violent, elle ne peut que suivre les élucubrations de son prédateur et anticiper le pire...

À la création, Impact (qui dure 25 minutes) était la seconde partie d'un dyptique qui s'ouvrait sur Dr Incubis. Malheureusement trop lourd à reprendre – un (trop) grand travail d'adaptation aurait été nécessaire –, nous vous en proposons la projection en guise d'amuse-bouche !

Quelques lignes sur l'art du Grand Guignol

Le théâtre du grand guignol ouvrit ses portes en 1897, impasse Chaptal à Montmartre. L'histoire de ce théâtre (fermé en 1962) est constitutivement liée à l'existence du genre théâtral du même nom.
Une soirée au grand guignol était un spectacle total, sur scène comme dans la salle. Elle proposait plusieurs pièces courtes de rythmes, ambiances et propos différents présentés selon un effet de contraste alternant l'exploration radicale des peurs de l'époque avec des moments de relâchement comique.
Ses thèmes centraux, la mort, la folie, la sexualité sont traités avec naturalisme et exagération. Le grand guignol cherche à dévoiler la « bête humaine » qui sommeille potentiellement en chacun en dramatisant les conséquences d'instincts débridés et d'esprits qui ne répondent plus à aucune normalité socialement admise.
On a retenu une image un peu « cirqueuse » du grand guignol, comme une forme d'entertainement de bas-étage, un petit plaisir coupable. C'est oublier qu'avant les dérives autoparodiques du genre (dès les années 30) qui ont d'ailleurs entraîné sa perte, ce fut une approche résolument nouvelle du théâtre qui explorait les limites de l'esprit et des comportements humains. Ce n'est pas un hasard si le célèbre psychologue Alfred Binet (inventeur des premiers tests du développement psychologique et fondateur de la revue l'année Psychologique) co-écrivit plusieurs pièces du répertoire sur la base de ses recherches et des spéculations possibles qu'elles rendaient possibles...

L'auteur et la naissance du projet

L'AUTEUR

Nicolas Yazgi est né en 1971 à Genève. Il est ethnologue et muséologue, spécialiste de l'Inde, de la littérature orale et d'expographie. Il a enseigné aux universités de Neuchâtel et Heidelberg. Mais il est aussi écrivain, essayiste, curateur et rédacteur free-lance. Complètement polyvalent, il travaille pour le théâtre (écriture, dramaturgie), la télévision, plusieurs musées ou encore pour différents pans de l'industrie (branding pour parfums de luxe, développement de produits, strategic communication). Semi-nomade, il travaille entre l'Allemagne, les Etats-unis, la France, la Hollande, l'Inde, l'Italie, et la Suisse.

LE PROJET
Impact, présenté dans une version de travail au théâtre de l'Arsenic dans le cadre du festival Matière Première (6-7 juin 2008), constitue le premier volet d'un diptyque se proposant de revisiter une forme de théâtre tombée en déshérence : le grand guignol (le « théâtre des peurs de la belle époque », 1897-1962). Comme il s'agissait d'un pari risqué (convaincre de l'intérêt de la démarche pour la création théâtrale contemporaine), cette première étape revêtait une grande importance. La réception du public et des professionnels fut excellente, ce qui renforça la volonté de la Cie de mener à bien ce projet complet. Deux représentations, deux standing ovation, de nombreuses demandes de directeurs de salle concernant le projet complet et la vente inattendue d'Impact (une pièce de 25 minutes, format non courant) à l'Échandole et à l'Espace Guinguette.

La compagnie

Pied de Biche, un nom évoquant la douceur par effraction.

La cie Pied-de-Biche est née en juin 2004, fondée par Julie Burnier, actrice et metteuse en scène, Patrick Burnier, scénographe et Frédéric Ozier, acteur et metteur en scène. Tous trois faisaient alors leurs armes à l'étranger, deux à Paris et un à Londres. la cie fut initialement créée autour d'un désir mutuel de 'rentrer au pays' pour y proposer des spectacles nourris des expériences faites sur les scènes d'autres contrées.
Après le premier spectacle, Nicolas Yazgi, anthropologue et auteur rejoint Pied-de-Biche en 2006. Sa plume et son travail dramaturgique complètent la constellation artistique et permettent liberté & autonomie à toutes les échelles du processus créatif.

Au fur et à mesure des projets, la démarche de la cie est devenue plus exigeante. Tout projet fait l'objet d'une recherche théâtrale fondamentale en amont durant laquelle chacun inspire, interpelle et stimule chacun. Nos projets sont des laboratoires où chacun, spécialiste de jeu, mots, sons, lumières, espaces ou textures, partage idées, envies et sensibilités. de l'orchestration des ces différents influx émerge une vision que nous développons, peaufinons puis partageons. Nous cherchons à développer un théâtre dans lequel ni le comédien ni le public ne s'installent jamais.
Un théâtre de l'absolu, un théâtre populaire, un théâtre exigeant qui cherche par l'urgence, la vitalité et l'esprit à explorer comme à stimuler l'humain qui sommeille en chacun.

Photos du spectacle
Présentation vidéo

Prochainement !

Bande annonce du spectacle

L'affiche du spectacle

Presse, documents et liens
Durée, prix et réservation

Environ 75 minutes.

Plein tarif : 15.-
Tarif réduit : 12.-
Enfants (jusqu'à 10 ans) : 10.-
Titulaires du passe 20 ans 100 francs Valais : gratuit !

027 321 23 41
reservation@petitheatre.ch




 
     
   
© 2005 Petithéâtre
© michaël abbet